Aller au contenu principal

L'AFL réussit sa première émission obligataire durable


L'AFL réussit sa première émission obligataire durable

L’ AFL réussit sa première émission obligataire durable

En ce mois de juillet 2020, l’AFL, la banque des collectivités locales, a levé 500 millions d’euros sur les marchés financiers en lançant sa première émission obligataire durable. Grâce à ce succès et en s’appuyant sur un dispositif innovant, l’AFL est en mesure de financer ou refinancer des investissements durables éligibles de l’ensemble de ses collectivités membres.

Un premier « sustainable bond » pour l’AFL Le lundi 6 juillet, l’AFL a émis sa première obligation durable (« sustainability bond ») qui lui a permis de lever 500 millions d’euros sur les marchés avec une maturité de 7 ans. Cette sixième émission benchmark, depuis la création de l’AFL, a rencontré un vif intérêt de la part des investisseurs avec plus de 45 comptes de diverses provenances pour une demande supérieure à 750 millions d’euros.

Le placement des titres de l’opération a été réalisé avec une marge de 35 points de base contre la courbe des obligations de l’Etat (Obligations Assimilables au Trésor – OAT).

Cette opération a été menée grâce au concours de trois banques françaises : Société Générale, Natixis et CACIB. « Nous sommes très fiers de constater que la qualité de notre dispositif a été reconnue par les investisseurs qui ont démontré leur intérêt et leur confiance envers l’AFL. La qualité de la signature des collectivités locales françaises a également joué un rôle majeur dans la réussite de cette grande première » confirme Yves Millardet, Président du Directoire.

Provenance et nature des investisseurs 

cp

Des prêts pour financer les investissements environnementaux et sociaux des collectivités locales. Ces 500 millions d’euros vont permettre à l’AFL de financer ou refinancer des investissements consacrés à des projets environnementaux et sociaux de ses collectivités membres. « Les dernières échéances électorales ont permis de montrer que les attentes sont fortes à l’égard du monde local en matière de transition écologique, il est donc logique que l’AFL, la banque des collectivités, s’inscrive dans cette dynamique » affirme Olivier Landel, Directeur général de l’AFL-ST.

cp

 

A propos de l’AFL

« Incarner une finance responsable pour renforcer le pouvoir d’agir du monde local afin de répondre aux besoins présents et futurs des habitants ».

« En créant la première banque que nous détenons et pilotons à 100%, nous, collectivités locales françaises, avons posé un acte politique fort en faveur de la décentralisation. Notre établissement, l’Agence France Locale, n’est pas un établissement financier comme les autres. Créé par et pour les collectivités, il agit pour le monde local, pour renforcer notre liberté, notre capacité à développer des projets et notre responsabilité d’acteurs publics. Sa culture de la prudence nous préserve des dangers de la complexité et la richesse de sa gouvernance, des dérives liées aux conflits d’intérêt. L’objectif fondamental : offrir un accès à la ressource au monde local, dans les meilleures conditions et en toute transparence. Les principes de solidarité et d’équité nous guident. Convaincus qu’ensemble on va plus loin, nous avons souhaité un établissement agile, qui s’adresse à toutes les collectivités, aux plus importantes régions comme aux plus petits communes. Nous concevons le profit comme un moyen d’optimiser la dépense publique, non comme une fin. À travers l’AFL, nous soutenons un monde local engagé pour relever les défis sociaux, économiques et environnementaux. L’AFL renforce notre pouvoir d’agir : mener des projets sur nos territoires, pour aujourd’hui comme pour demain, au service des habitants. Nous sommes fiers d’avoir une banque qui affiche un développement à notre image, toujours plus responsable et plus durable. Nous sommes l’Agence France Locale. »

Actualités similaires