Aller au contenu principal

joseph sinimale

Président du Territoire de la côte Ouest

joseph sinimale

Pourquoi avoir adhéré à l’Agence France Locale en 2018 ?

 

Le Territoire de la côte Ouest (TCO) est reconnu au plus haut niveau national pour ses actions en faveur du développement durable, avec la signature, début 2019, du Contrat de Transition Ecologique avec l’Etat, qui fait suite à d’autres distinctions, telles que la désignation « territoire d’Industrie » (en novembre 2018) et l’attribution du label d’argent des « territoires innovants et interconnectés » (en décembre 2018).

Le TCO est à l’origine de la création de la première Écocité ultramarine, insulaire et tropicale. Depuis fin 2018, ce projet est porté par un Groupement d’Intérêt Public (GIP) associant les communes, l’Etat, la Région et le Département. A l’horizon 2040, l’Ecocité, offrira sur 5 000 ha, 35 000 logements supplémentaires correspondant au besoin du territoire et de la génération future.

L’ambition de faire de l’Ouest un territoire exemplaire, tant par une gestion responsable que par la valorisation d’équipements adaptés, a conduit le TCO à prendre part, en 2018, au capital de l’AFL. Cela nous permet de :  

  • assurer le financement de notre Programme Pluriannuel des Investissements 2018-2020 ;
  • diversifier nos prêteurs, sur un territoire où n’interviennent que peu d’acteurs bancaires ;
  • bénéficier de conditions financières plus attractives (identiques à celles proposées aux autres collectivités de métropole, avec des marges réduites).

En outre, le TCO a souhaité encourager le partenariat avec une banque contrôlée par les collectivités permettant ainsi une meilleure transparence dans la chaîne de financement.

Quels avantages avez-vous trouvé au modèle ?

En 2018, le TCO a bénéficié de taux d’intérêt plus intéressants que ceux pratiqués par d’autres financeurs « traditionnels » du marché local. 

Les offres proposées par l’AFL au TCO dépendent, en effet, d’une notation de la collectivité et non de sa zone géographique. L’augmentation du nombre d’adhérents de l’AFL et l’amélioration remarquable de nos ratios financiers, devraient nous permettre de disposer de conditions financières encore plus intéressantes.

Nous  apprécions, par ailleurs, la souplesse et la grande réactivité dans l’attribution des prêts.

Pour quel(s) projet(s) avez-vous eu recours à l’emprunt auprès de l’AFL ?

En 2018, le TCO a sollicité l’AFL à trois reprises :

  1. Pour le refinancement de remboursements anticipés de 6 contrats d’emprunt (volume de 16,3 M€) ;
  2. Pour la couverture des opérations d’investissement 2018 (réalisation d’une Ecole Artistique Intercommunale de l’Ouest, acquisitions de bus…), avec la mobilisation d’un emprunt de 4 M€ ;
  3. Pour couvrir le décalage d’encaissement des subventions attendues de financeur (Europe notamment) sur des travaux d’endiguement, dans le cadre de la nouvelle compétence GEMAPI (Rivière des Galets et Ravine de l’Hermitage), avec un emprunt relais de 2,5 M€.

Le Président du TCO

Joseph SINIMALE

 

TCOTCO